Le CLIMAT de l'ISERE

Version optimisée pour PC et tablette (toutes les cartes sont cliquables afin d'être affichées en pleine résolution, mise à jour quotidienne des cartes entre 9 et 10h du matin)


A cause de l'éloignement relatif des surfaces maritimes et de l'omniprésence de la montagne, le climat isérois est qualifié de continental sous influence montagnarde, influence d'autant plus décisive que l'on approche ou entre dans le relief. Les contrastes sont accusés entre un hiver froid et un été chaud. Les régimes d'ouest à nord-ouest, très humides en général, butent contre les reliefs qui ont la propriété d'amplifier l'activité pluvieuse, neigeuse, orageuse, des perturbations.

L'effet de barrage joue intensément pour les premiers massifs frappés par les flux atlantiques, il s'estompe à mesure que l'on pénètre vers le sud-est où on peut dès lors évoquer un effet d'abri.

C'est ainsi que, globalement, sur une année moyenne, émergent les caractéristiques suivantes :
Chartreuse surtout et Vercors montrent une pluviométrie soutenue et abondante, Belledonne, en deuxième rideau, est très arrosée aussi, l'Oisans "abrité" est en retrait; l'ouest du département est protégé par l'effet de foëhn derrière le Massif Central (c'est particulièrement flagrant à Sablons); l'axe Grésivaudan/Trièves s'inscrit aussi dans un effet d'abri au pied des Préalpes, avec en plus, pour le Trièves, une certaine influence méridionale.

Les régimes méditerranéens sont les plus actifs à l'automne, quand après le creux estival de juillet, s'organisent progressivement des afflux d'air humide, encore chauds et orageux, qui donnent leur pleine mesure en septembre et octobre. Ils sont canalisés par la vallée du Rhône, débordent sur les Préalpes, frappent le sud du département (la Mure en est un bon exemple)


Températures
de JANVIER

Pluviométrie annuelle moyenne

Températures
de JUILLET

 

 

Minimales moyennes
Cliquer pour agrandir




Maximales moyennes
Cliquer pour agrandir

Cliquer pour agrandir

 

Minimales moyennes
Cliquer pour agrandir




Maximales moyennes
Cliquer pour agrandir

 


Jeu de société
Explora Van: Mission Cap Nord
conçu en Isère, imprimé en France

Retrait Click and collect en Isère
(sans frais de livraison) :
- St-Martin-d'Hères (proche campus)
- La Côte-Saint-André
- Voreppe






Actualités climatologiques à St-Martin-d'Hères (38400)

(un clic sur le mois permet d'afficher les graphes du mois)
Prévisions météorologiques à Grenoble
pour les 8 prochains jours

 
 


DECEMBRE 2021:
Exceptionnellement arrosé mais proche des normales pour les températures
ANNEE 2021 :
voir bilan en bas de page


JANVIER 2022
:
Sec
FEVRIER 2022 : Doux et relativement arrosé

HIVER 2021-2022 : voir bilan en bas de page

MARS 2022 : très SEC (16.8 mm seulement, déficit de -77% par rapport à la normale 1981-2010, soit le 15ème rang des plus secs sur 130 ans)-->classement
Températures très douces (11ème rang sur 145 années)

AVRIL 2022 : fortement déficitaire comme les précipitations depuis le début de l'année(47.0 mm seulement en avril, déficit de -39% par rapport à la normale 1981-2010 soit le 37ème rang des plus secs sur 130 ans-->classement
Mois encore bien DOUX (+1°C par rapport à la moy 1878-2021), (soit le 37ème rang sur 145 années)

MAI 2022 : fortement déficitaire alors, qu'en moyenne, c'est le mois le + arrosé de l'année (45.7 mm seulement en mai, déficit de -50%/normale 1981-2010 soit le 22ème rang des plus secs sur 130 ans-->classement
Mois de mai RECORD, le + chaud jamais enregistré depuis 145 ans (+3,8°C /moy 1878-2021) -->voir classement

PRINTEMPS 2022 : voir bilan en bas de page

JUIN 2022 : 4ème mois consécutif déficitaire malgré quelques journées orageuses (49.7 mm, déficit de -40%/normale 1981-2010 soit le 27ème rang des + secs sur 130 ans-->voir classement
Second mois de juin le + chaud depuis 1878, après juin 2003 (+4.0°C /moy 1878-2021, +3.5°C/normale 1981-2010 et +2.9°C/normale 1991-2020)-->voir classement


JUILLET 2022, HISTORIQUE : ARIDE et CHALEUR EXCEPTIONNELLE (mois de juillet le + sec jamais enregistré depuis 130 ans avec seulement 7,9 mm de pluie, déficit de -88%/moy 1981-2010->classement
Les cumuls de pluie depuis le début de l'année(de janvier à juillet) totalisent le 4ème plus faible cumul depuis 130 ans. ->voir graphe
Mois de juillet le + chaud jamais observé sur l'agglo depuis 1878 (+4,4°C /moy 1878-2021, +3,3°C/normale 1981-2010 et +3,0°C/normale 1991-2020 et un record absolu de 40,8°C pour le poste de SMH Galochère ->voir classement des mois de juillet.
La température moyenne des 7 premiers mois de 2022(de janvier à juillet) est de 14,7°C, soit la plus élevée sur l'agglo grenobloise depuis 145 ans; elle se classe devant la même période de 2020 (19,5°C) et de 2018 (19,2°C).

 


Evolution des températures et des précipitations pour le mois en cours à St-Martin-d'Hères Galochère (38400)


 
 






Le poste de St-Martin-d'Hères Galochère (SMHg) est tenu par un bénévole, passionné de météorologie (Stéphane André) qui utilise pour ses mesures de températures un abri Stevenson standard homologué par Météo-France.
Les mesures sur ce poste ont débuté fin 2003.
Coordonnées géographiques :
Altitude : 220m
Longitude: 05° 46' 07" E   
Latitude: 45° 10' 10" N








Cliquer pour agrandir

Longue série réalisée
sur l'agglomération grenobloise

Reconstitution d'une série de températures mensuelles moyennes sur l'agglomération grenobloise en utilisant la série qui a été homogénéisée de St-Martin-d'Hères campus SMHc (1878-2000) par Météo-France pour l'adapter à la série actuelle sur St-Martin-d'Hères Galochère (SMHg).
Cela a été possible grâce à une très forte corrélation (coefficient de 0.99) entre les données mensuelles de St-Martin-d'Hères campus et du Versoud (recouvrement faible mais recouvrement quand même entre juin 1999 et octobre 2001) et des données du Versoud et St-Martin-d'Hères Galochère (recouvrement nettement plus long et coefficient de corrélation de 0.99).
En comparant les données homogénéisées de Lyon Bron et de SMH, on obtient des courbes très similaires, avec bien entendu un delta de différence (températures en moyenne globalement plus douces à Grenoble qu'à Lyon)

Reconstitution de la pluviométrie sur l'agglomération grenobloise : Agrégation de la série homogénéisée par Météo-France sur St-Martin-d'Hères campus SMHc (1893-2000 à partir des données des postes de l'Ecole Normale de Grenoble, du Jardin des Plantes, d’Eybens et de St-Martin-d'Hères) des données de Varces et de la série actuelle de St-Martin-d'Hères Galochère.

 
 



Evolution des températures et des précipitations quotidiennes à St-Martin-d'Hères Galochère (SMHg) depuis le 1er janvier

 
 















Avec certains navigateurs, le cache
empêche l'actualisation de cette image
il suffit d'appuyer simultanément sur les
touches CTRL+F5 pour y remédier.

Cliquer pour agrandir



Il faut parfois plusieurs clics pour afficher le graphe annuel en pleine résolution et il vaut mieux le visualiser sur un PC que sur un smatphone afin d'avoir la vue sur l'ensemble du graphe.
 
 


Evolution du cumul de précipitations journalières depuis le 1er janvier à St-Martin-d'Hères Galochère (et comparatif avec les années précédentes depuis 2004)
(Mise à jour quotidienne entre 8 et 10 h du matin)

 
   

Cliquer pour agrandir

Bilan des années (des + humides aux + sèches) sur la même période que sur le graphe ci-contre et sur l'année complète.

 
 


Evolution des cumuls de précipitations depuis le 1er janvier sur l'agglomération grenobloise (à partir des données mensuelles)
et comparatif avec les années précédentes depuis 1893.
(Mise à jour le 1er de chaque mois)

 
   

Cliquer pour agrandir

Les 10 années (les + humides et les + sèches) sur la même période que sur le graphe ci-contre.

 
 


Evolution des températures et des précipitations quotidiennes à St-Martin-d'Hères Galochère sur les 365 derniers jours

 
   

Cliquer pour agrandir

   
 

Fiche climatologique de
St-Martin-d'Hères Galochère (38400)
 
 

Ephéméride de Grenoble/SMH:

Heure actuelle:










 


Cliquer pour agrandir


















 
 

 


Températures extrêmes mensuelles depuis 1946 pour le mois en cours sur l'agglomération Grenobloise
ainsi que les autres mois pour les stations d'Eybens, de St Martin d'Hères Campus (SMHc) et St Martin d'Hères Galochère (SMHg)

 
 
Cliquer pour agrandir



 
 


Gelées sous abri à St-Martin-d'Hères depuis 1969
( les plus tardives en début d'année et les plus précoces en fin d'année)

 
   

Cliquer pour agrandir

   
 


Nombre de jours sans dégel, avec gelées ou chaleurs sur l'agglomération Grenobloise depuis 1947


 
   
Cliquer pour agrandir
   
 


Nombre de jours avec dépassement de seuils de cumul et nombre de jours secs sur l'agglomération Grenobloise depuis 1947

 
   
Cliquer pour agrandir
   
 


Les 10 périodes sèches les plus longues sur l'agglomération grenobloise depuis 1946

 
 

 

Cliquer pour agrandir
   
 


Evolution du manteau neigeux au Col de Porte
(poste Météo-France situé à 1325m d'altitude dans le massif de la Chartreuse)

 
 
Graphique sur les 3 mois hivernaux
(déc N-1, janv N et fév N)

Cliquer pour agrandir

Depuis 1961, le Centre d’Etudes de la Neige (CEN) collecte des mesures météorologiques et nivologiques au COL DE PORTE qui est situé à une vingtaine de km de Grenoble, dans le massif de la Chartreuse (altitude : 1325m, latitude : 45.30°N, longitude : 5.77° E).

Sur ce poste, la hauteur journalière maximale de neige au sol a été relevée le 10 avril 1970 (310 cm)

Sur le graphe de droite, rajout des cumuls de pluie du couvent de la Grande Chartreuse (situé à moins de 10km du col de Porte), ce qui permet de mettre en évidence l'impact de la hausse des températures sur l'évolution de la hauteur du manteau neigeux (alors que sur la même période de 60 ans, les cumuls de pluie présentent une tendance quasi-stable)

Graphique sur les 5 mois de la période froide
(de décembre N-1 à avril N)

Cliquer pour agrandir

 
 

 



Evolution des températures et des précipitations mensuelles, trimestrielles et annuelles à St-Martin-d'Hères sur les 15 dernières années

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

 
 

 


Hiérarchie des mois, saisons et années selon la température moyenne (du + chaud au + froid, à gauche) et le cumul de pluie (graphe de droite) à St-Martin-d'Hères

Cliquer pour agrandir -- --------------- ------- Cliquer pour agrandir


 
 
BILAN ANNUEL
 
 
Les températures et les précipitations ANNUELLES sur l'agglomération Grenobloise depuis la fin du 19ème siècle

 
 

Cliquer pour agrandir

- globalement très arrosée (cumul annuel = 1198mm), 7ème rang des années les plus pluvieuses depuis 1893.

- relativement chaude (Tm = 13,3°C), elle se classe au 15ème rang des plus chaudes depuis 1878.

A signaler : un début d'année particulièrement doux (entre mi-janvier et première décade de mars) et absence de véritable canicule estivale.

Cliquer pour agrandir

 
i
Cliquer pour agrandir
Cela fait 34 ans de suite (depuis 1988) que les températures moyennes annuelles sont plus élevées que la température moyenne sur la période 1878-2020 (12.1°C).
Cliquer pour agrandir
 
   
Cliquer pour agrandir
   
 
Diagramme avec les déciles (période : année entière)
Lorsqu'on ordonne une série de données (T ou RR), les déciles sont les valeurs qui partagent cette série en 10 parts égales. En  dessous du décile 1,  il y a 10% des valeurs les + faibles ; au-dessus du décile 9,  il y a  10% des valeurs les  + élevées. Le decile 5 correspond à la médiane de la série, il y a autant de données au-dessus qu'en dessous de cette valeur. Le positionnement des valeurs par rapport à ces déciles permet de qualifier simplement le mois, le trimestre ou l'année (par rapport à l'ensemble de la série de données).
   
 

Cliquer pour agrandir


2018 : année la + chaude

1956 et 1917 : années les + froides
1923 : année la + arrosée
1921 : année la + sèche
   
 
BILAN des PRINTEMPS
 
 
Les températures et les précipitations PRINTANIERES (mars, avril et mai) sur l'agglomération Grenobloise depuis la fin du 19ème siècle

 
 

Cliquer pour agrandir<-------------------------------> Cliquer pour agrandir

PRINTEMPS 2022 : très fortement déficitaire(109 mm seulement, déficit de -54% par rapport à la normale 1981-2010 soit le 6ème rang des plus secs sur 130 ans.
Printemps exceptionnellement doux, le 4ème le + doux depuis 145 ans (+2,5°C/moy 1878-2021)--> classement

 
 
Diagramme avec les déciles -> période : printemps (mars, avril et mai)

 
 
Cliquer pour agrandir
2011 : printemps le + doux
1970 : printemps le + froid
2001 : printemps le + arrosé
1938 : printemps le + sec
   
 
BILAN des ÉTÉs
 
 
Les températures et les précipitations ESTIVALES (juin, juillet, août) sur l'agglomération Grenobloise depuis la fin du 19ème siècle

 
 

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

   
 
Diagramme avec les déciles -> période : été (juin, juillet et août)

 
 
Cliquer pour agrandir

 

2003 : été le + chaud
1909 : été le + frais
1946 : été le + humide
1949 : été le + sec

   
 
BILAN des AUTOMNEs
 
 
Les températures et les pluies AUTOMNALES (septembre, octobre,novembre) sur l'agglomération Grenobloise depuis la fin du 19ème siècle

 
 

Cliquer pour agrandir Cliquer pour agrandir

   
 
Diagramme avec les déciles -> période : automne (septembre, octobre et novembre)

 
 
Cliquer pour agrandir

 

2006 : automne le + doux
1912 : automne le + froid
1944 : automne le + arrosé
1878 : automne le + sec
   
 
BILAN des HIVERs
 
 
Les températures et les précipitations HIVERNALES (décembre,janvier, février) sur l'agglomération Grenobloise depuis la fin du 19ème siècle

 
 

Cliquer pour agrandir<------------------------------> Cliquer pour agrandir

HIVER 2021-2022 : pluviométrie fortement excédentaire (+53% par rapport à la normale et 12ème rang sur 130 années grâce aux pluies exceptionnelles de décembre) et
Températures relativement douces (18ème rang sur 144 années)
Col de Porte : enneigement plus que correct (mais surtout dû aux chutes de neige de fin novembre et décembre) et des températures relativement douces.

 
 
Diagramme avec les déciles -> période : hiver (décembre N-1, janvier et février N)

 
 
Cliquer pour agrandir

 

déc2019-fév2020 : hiver le + doux
déc1962-fév1963 : hiver le + froid
déc1954-fév1955 : hiver le + arrosé
déc1931-fév1932 : hiver le + sec
   
     
 








 
 
 
 




 







Nombre de visiteurs depuis le 17/06/2022 :